Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Patrick GAMACHE

De Guillaume Roquette dans Valeurs actuelles :

"Au vu de son score de dimanche, Marine Le Pen se serait sans doute qualifiée pour le second tour si Nicolas Sarkozy n’avait pas choisi de faire une campagne régalienne. C’est la grande leçon de ce premier tour : la France s’ancre à droite. Elle délaisse un François Bayrou et ses ambiguïtés centristes.

Elle préfère le Front national à un Front de gauche qui déconnecte crise sociale et immigration. Elle refuse au président sortant la première place, pour lui faire payer les espoirs déçus de 2007. Rien de tout cela ne nous surprend ; nous répétons depuis cinq ans que Nicolas Sarkozy perd de ne pas être suffisamment l’homme de son camp. Il lui reste dix jours avant le second tour pour convaincre qu’il a enfin compris le message, qu’il a définitivement renoncé à l’ouverture à gauche, aux promesses non tenues et aux réformes en trompe l’oeil. Dix jours pour répondre à la question que se posent les 8 millions d’électeurs qui lui manquent : “Pourquoi ferait-il demain ce qu’il n’a pas fait hier ? ”"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article