Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Patrick GAMACHE

Budget 2015 : droit dans le mur !

Lundi dernier, le conseil municipal de Longpont-sur-Orge a voté le budget 2015.

Les comptes 2014 étant connus, le conseil a repris par anticipation, le résultat.

Malgré un emprunt de 2 millions €, le résultat 2014 révèle un solde négatif cumulé de 578 980 €.

En effet le résultat positif de la section de fonctionnement (350 514 €) ne suffit pas à compenser le résultat négatif de la section d’investissement (– 929 494 €, restes à réaliser inclus).

Le déficit représente 7,6 des recettes réelles de fonctionnement. A 10%, le préfet saisi la chambre régional des comptes…

C'est la 1ère fois, depuis ma 1ère élection, en 1995, que cela arrive et sans doute la 1ère fois dans l'histoire de Longpont !

Une des causes se trouve dans l’opération école Jean Ferrat initiée par la gauche.

Certes, mais maintenant que fait-on ?

Alors qu’un budget 2015 de rigueur s’imposait, il n’en est rien. Entre autres :

  • Les dépenses de fonctionnement, qu’il conviendrait de réduire drastiquement, augmentent de 2,3%,

  • Une nouvelle embauche de responsable de service est prévue, au lieu de redéployer du personnel,

  • Un nouvel emprunt de 978 000 € est prévu (supérieur au capital remboursé de 714 000 €, ce qui aura pour effet d’augmenter le stock de la dette qui s’élève déjà à 9,35 millions €),

  • En 2015, l’annuité de la dette (remboursement du capital et des intérêts) s’élève à 1,05 millions €.

L’autofinancement prévu (812 000 €) ne suffit pas, seul, à rembourser le capital sans l’ajout du FCTVA pour 350 000 € (part de la TVA que rembourse l’Etat qui est exceptionnellement important cette année compte tenu des investissements lié à l’école J Ferrat),

  • L’équilibre budgétaire est basé sur……la vente de biens immobiliers pour 999 000 €, dont à ce jour une seule promesse de vente !

  • Enfin, les cotisations retraites des élus passent de 600 € à 6 000 € !!

En effet, les élus détenant une délégation ont la possibilité de cotiser de façon facultative à un régime complémentaire ; dans ce cas la moitié est prise en charge par la collectivité. S’octroyer un tel avantage est irresponsable et irrespectueux des électeurs compte tenu de la situation financière. Cela revient à se faire payer des cotisations retraite par le biais du déficit, et donc par l’emprunt remboursé par nos enfants et petits enfant !

Bref, j’ai dénoncé publiquement cette irresponsabilité budgétaire et exhorté mes collègues à changer de politique.

Il ne s’est trouvé que 2 élus de la majorité, Michel Garcia et moi-même pour ne pas voter ce budget.

Vous pourrez retrouver mon intervention dans le prochain compte-rendu du conseil municipal.

Patrick GAMACHE

Commenter cet article